Les antibiotiques sont-ils toujours efficaces aujourd'hui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les antibiotiques sont-ils toujours efficaces aujourd'hui ?

Message par Line le Sam 27 Aoû - 18:59

Qu'est-ce exactement que des "Bactériophages" ?


Des bactériophages pour contrer les bactéries résistantes aux antibiotiques
Les antibiotiques sont de moins en moins efficaces car les bactéries sont de plus en plus résistantes. L’Institut Pasteur travaille donc au quotidien sur des solutions dont l'une utilise les bactériophages, des virus n'infectant que les bactéries. Laurent Debarbieux, responsable du groupe Interactions bactériophages-bactéries chez l’animal,


Pour lutter contre les infections bactériennes, il existe dans la nature une arme efficace, ce sont les bactériophages. Ces virus s'attaquent aux bactéries pour les détruire, éliminant par la même occasion les infections dont elles sont responsables. Autre avantage, les bactériophages sont présents dans l'ensemble de la biosphère et sont inoffensifs pour l’Homme.
Au sein de l’Institut Pasteur, la recherche se concentre sur le développement de traitements pour lutter contre les infections pulmonaires. Les bactériophages sont aussi l’objet d'études pour comprendre leur mode de fonctionnement et leur relation avec les bactéries au cœur de la flore intestinale humaine.
avatar
Line

Messages : 657
Date d'inscription : 03/07/2016
Localisation : Est / vers Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les antibiotiques sont-ils toujours efficaces aujourd'hui ?

Message par L'art-Souille le Jeu 6 Oct - 2:15

Au départ, ça fait un bon bail qu'on les connaît et abandonnés dans les années 60 au profit des antibiotiques et voila le retour de la vengeance !

En complément, extrait de Wikipédia :

Utilisation des phages en tant qu'agent antibactérien

Dans l'agroalimentaire

Alternative aux antibiotiques dans les élevages

Plus de la moitié des antibiotiques produits sont utilisés dans les élevages5, les phages offrent une intéressante solution de contrôle et de prévention des infections. Dans le domaine de l'aquaculture, la société norvégienne ACD Pharma se prépare à faire des essais clinique sur un mélange de différents phages dirigé contre un important vecteur d'infection.

En tant que conservateur alimentaire

En 2006, aux États-Unis, une préparation à base de six virus bactériophages a été autorisée comme conservateur alimentaire, notamment pour lutter contre la listériose.

La société hollandaise Micreos commercialise également un cocktail de phage pour lutter contre les contaminations de Listeria dans les produits alimentaires.

Thérapeutique humaine Article détaillé : Phagothérapie.

Les phages lytiques peuvent être utilisé pour combattre des infection bactériennes, ces phagothérapies ont été imaginées et utilisées dés la découverte de ces virus. Elles ont été utilisées en URSS, puis en Pologne et en Géorgie indépendante avec ou sans adjonction de traitement antibiotique. En occident, leur utilisation et commercialisation disparait au début des années 1940, leur efficacité étant remis en question (pas d'évaluation de la spécificité des phages, pas de titration des solutions...).

La phagothérapie fait l'objet d'un regain d'intérêt car elle présente une solution pour traiter les infections par des souches bactériennes résistantes aux antibiotiques. Si leur utilisation est bien encadrée, les bactériophages constituent une piste sérieuse dans la découverte de traitements durables contre les infections bactériennes.

Plusieurs entreprises dans le monde travaillent au développement de solutions thérapeutiques utilisant les phages. En France l'entreprise Pherecydes Pharma développe des "cocktails de phages" pour traiter/prévenir les infections de grandes plaies exposées (brûlure notamment) et les infections pulmonaires.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
L'art-Souille

Messages : 38
Date d'inscription : 27/09/2016
Age : 64
Localisation : La cité ardente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les antibiotiques sont-ils toujours efficaces aujourd'hui ?

Message par Admin le Jeu 6 Oct - 2:58

La phagotérapie est une voie prometteuse, pour autant je rapelle qu'il y a une autre voie très prometteuse également; ddécouverte par Bonnie Lynn Bassler, professeure de biologie moléculaire.
Sa découverte nommée à juste titre "les bactéries parlent" est très intéressante.
Toutes les bactéries discutent entre elles, pas de tricot ou de la météo loin s'en faut.
Leur discussions sont à la base de leur stratégie d'attaque !

Rappel concis de la chose : Les bactéries communiquent par des messages moléculaires. Et ce dans ce but :
Une petite quantité de bactéries si elles passent à l'attaque n'a guère de chances de survivre, elles seront vites détruites par les bactériophages. En revanche si elles sont très nombreuses elles ont plus de chances.
C'est une véritable stratégie de guerre. On fait venir les troupes et quand le nombre de fantassin est suffisant alors tout le monde passe à l'attaque, et là on a plus de chances de gagner la bataille !

Et bien ces ptites bestioles discutent dans ce but, certes le langage est rudimentaire mais parfaitement adapté et donne ceci :
-Une bactérie envoie un message - On est combien là ?
- les autres répondent - ben pas beaucoup.
........... le temps passe et pendant ce temps les bactéries se divisent.
- On est combien là ?
- Ben ça commence à être pas mal.
.......... le temps passe....
- On est combien là ?
- C'est ok on a atteint le quorum !
Et là le message devient :
Allez on passe à l'attaque !

En fait donc ce langage permet aux bactéries d'attendre d'avoir atteint assez d'individus pour que l'attaque puisse avoir des chances de gagner.

Cette discussion, je le rappelle se fait par des messages sous forme de molécules.
Ce qui veut dire que chaque bactérie possède un émetteur de molécules pour causer
Et un récepteur pour entendre.
C'est le principe des anticorps par exemple, il faut que la molécule soit comme une clé qui vient s'emboiter dans la bonne serrure.

Or l'équipe de Bonnie Lynn Bassler, s'est dit et si on injecte des molécules qui les rendent sourdes !
une molécule qui va se fixer sur le dit récepteur membranaire de la bactérie mais dont le reste de la composition ne veut rien dire. Alors la bactérie "n'entend plus" le message qui dit on passe à l'attaque.

Ses résultats sont prometteurs, des expériences faites sur des souris infectées par une bactérie et dont un des groupes a reçu une injection de la molécule qui se fixe sur le récepteur d'écoute, ce groupe de souris à pu guérir.

Bref je crois que cette voie mérite elle aussi de s'y intéresser.

J'en dirai pas plus, je vous renvoie le lien vers ma discussion :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ou si vous voulez directement regarder la vidéo :
Pour ceux qui n'ont pas lu mes précédents articles, lire en premier le tuto pour activer les sous titrages (à moins que l'anglais soit pour vous facile à traduire)
Si vous n'avez pas lu mon précédent article sur TED, voici un petit tuto expliquant comment activer le sous titrage sur TED :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Et maintenant la conférence TED relative à cet article :

Bonnie Bassler sur la manière de communiquer des bactéries

LIEN VERS LA VIDÉO : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1821
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum