Vivre à la campagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vivre à la campagne

Message par SansOgm le Jeu 6 Oct - 0:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'ai toujours été citadin, cependant, plus les années passent, plus je souhaite vivre près de la nature et en contact avec la terre. J'ai, sans l'avoir vécu, une forme de nostalgie pour la vie rude mais simple des paysans.

Et vous ?
avatar
SansOgm
Behavioral Analysis Unit
Behavioral Analysis Unit

Messages : 104
Date d'inscription : 27/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à la campagne

Message par Admin le Jeu 6 Oct - 4:02

J'ai été citadine pendant longtemps, et parce que, où je vivais, était devenu un coin insupportable, je me suis enfuie (il n'y a pas d'autres mots), à la campagne.
Ce qui est intéressant dans cette histoire c'est que en fuyant la région parisienne, j'ai non seulement réglé le problème pour lequel ma vie était devenue insupportable mais en plus j'ai gagné bien d'autres avantages.

Je me suis échappée, évadée de Paris (j'habitais en banlieue mais à 50m du panneau Paris)
pour l'insécurité (plusieurs tentatives de cambriolage),
les incivilités et les insultes (eh oui, pour une fille c'est infernal),
la crasse dans les rues, des ordures partout, des bouteilles de bières, des saloperies déversées en vrac...,
les rats, ben oui les rats dans mon coin 300m plus loin le soir c'était des dizaines de rats qui cavalent,
le bruit, certains soir impossible de dormir,
les agressions dans la rue, encore une fois être une fille là bas........

Bref j'ai dit c'est bon je me tire de ce bordel !
Vroummm 600 km à l'ouest ! Et en pleine cambrousse (mais à 4km de la mer héhé !)
Mon plus proche voisin est à 500m environ, l'autre 500m environ aussi.
Je suis sur une belle colline ce qui fait que je vois parfaitement l'océan de mon habitation.

Et les avantages :
incivilité, insultes, cambriolages, bruit : NADA !
Pour être franche depuis 3 ans que je suis là bas je n'ai jamais fermé les portes à clé !
mon habitation, hors norme (mais ça va avec le personnage que je suis...). Mon habitation donc, est une maison de plein pied construite sous un hangar ! Eh oui ici ça se fait pas mal.
Avantage non négligeable : Double isolation, et ici ça vaut mieux car quand ça souffle ça atteint les 80 kmh parfois. Et quand il pleut, il pleut !
Bref la maison j'ai jamais fermé la porte à clé !
Le hangar, les grandes portes coulissantes restent à moitié ouvertes.
Et ceci même quand je me barre pour toute la journée. Et rien ne bouge chez moi.
bon rien d'étonnant chez les autres c'est pareil personne ferme à clé.
Admettez que déjà c'est un sacré avantage de pas avoir de voleurs.

Second avantage : plus de pollution. Je me rappelle peu avant de partir j'étais sur une grande avenue de Montreuil ou l'on peut voir loin. Et bien je voyais pas le ciel bleu mais une espèce de machin jaunâtre qui couvrait tout le ciel (bah oui tu regardes en haut c'est bleu, tu regardes sur une direction tangentielle au sol, ben tu vois plus de ciel bleu mais une merderie jaunâtre. Je me suis dit putain c'est ça que je respire !
Ici le ciel est propre, si tu veux compter les étoiles le soir tu finiras par attraper mal au crane tellement il y en a !

troisième avantage : non seulement tu te fais pas voler chez toi mais tu peux te balader tranquilos de jour comme de nuit. Je me rapelle dans mes premiers jours ici, je revenais d'un des villages voisin (j'en ai 2 à environ 5km). C'était le soir vers 21h en hiver, je vois une petite nana qui se baladait à la sortie du village tranquilos écouteurs sur les oreilles en train de bidouiller sa playlist sur son iPhone.
Ben cocotte faut même pas essayer ça à paris, tu fais pas 200 mètres que tu as plus de portable !
(sur la dernière année à paris j'ai eue 3 copines qui se sont fait ainsi voler à l'arrache leur portable en pleine rue et en plein jour, et ce n'est qu'un petit exemple).
Et sans compter que elle peut se balader en jupette sans se faire traiter de (bon je passe les termes vous connaissez).

quatrième avantage : Tout est propre ! même dans la grande ville à 7km de chez moi. tu te balade tu ne vois :
pas un seul mégot par terre, pas un seul carton de frites Macdo, pas une seule canette de bière. RIEN !
les caniveaux tu peux manger dedans, mis à part les feuilles il n'y a rien.
Tu entre dans un bistrot à paris ? ça pue par terre c'est dégueulasse, des mégots des bouts de papiers des centaines d'emballage de morceau de sucre (c'est tellement fatiguant de foutre le bout de papier dans la sous tasse hein ?).
Ici tu entre dans un bar, même un grand très fréquenté, par terre rien ! c'est ultra propre.



cinquième avantage : tout le monde est respectueux, poli, aimable.
2 exemples :
Un jour je me balade dans le centre ville de Saint Pol de Léon, dans la rue principale les trottoirs sont très étroits donc parfois tu marche près du bord, ce qui était mon cas. Une voiture arrive derrière moi, en roulant lentement. Le rétroviseur droit touche un peu mon bars, mais un peu ! genre effleurer mon bras, d'ailleurs je sens pratiquement rien. Paf la voiture s’arrête, la vitre se baisse : Mademoiselle, excusez moi, vous n'avez rien ? Vous êtes sure ? vous avez pas mal ? Mais non votre rétro ma juste effleuré.
Ben à Paris, tiens fume ! le connard pourra te foutre un bon coup avec son rétro de quoi te faire un bleu mais t'en fais pas il foncera sans s'excuser.
Autre exemple, là j'étais à Rennes, j'arrive à pied à un grand carrefour vers l'extérieur de la ville vers 18h, et ça circule, t'as plein de voiture. Mais pas de feu rouges. Je me dis ben cocotte pour traverser ça va être du sport. Que nenni !
A peine j'arrive au bord du trottoir, Hop les voitures s’arrêtent pour te laisser traverser !
Ben rigolez pas, essayez donc de traverser comme ça en région parisienne ! direct tu te fais écraser !
Bon je me suis dit ben ça alors, mais maintenant ça m'étonne plus. Dans n'importe quelle ville, village il n'y a pratiquement jamais de feux rouges (sauf si pour des raisons de visibilité ça s'impose) et partout c'est comme ça tu veux traverser ? Ben te casse pas la tête tout le monde freine et te laisse passer.



sixième avantage :
Tu vas faire tes courses, bon supposons en premier tu vas dans un grand Leclerc celui de Cléder par exemple.
C'est ultra propre ! les allées sont larges, pas un seul papier par terre. Premier truc tu vois des jeunes réapprovisionner les rayons avec des gestes précis, sans se presser.
(Carrefour Pré St Gervais : la vache les pauvres ! c'était la course à te bourrer les rayons, ben sinon t'as un chef à la con qui te dit va plus vite sinon t'es viré, réel !)
second truc que tu vois les gens se baladent tranquillement, tu risque pas de te faire coincer par un chariot qui te rentre dans les fesses ou voir un gus raler parce que tu le gène pour passer. Non ! tout le monde fait ses courses dans le calme. troisième truc, tu te pointes à la caisse ben la pareil déjà tu as pas 20 metres de queue, ensuite la caissière passe les articles à vitesse normale pas comme une dingue, et je sais de quoi je parle vu que j'avais une copine en région parisienne qui bossait dans un super marché. l'enfer ! tas un machin qui compte combien tu passe d'articles à la minute mon pote, réel ! ! ! tu va pas assez vite ? ben on te fais vite comprendre que si tu passe pas la 4eme tu vas être viré. Texto !
Là non ça se passe dans le calme, tu as pas non plus un emmerdeur qui râle "alors merde ça va pas vite !" non, jamais ça.
Bon c'est ton tour, déjà tu regarde comment est fringuée la caissière, ben oui les filles ça regarde ça. Et là ben merde alors c'est pas une blouse en nylon pourrie. Ah que non beau sweet de qualité, en hiver un beau pull niquel de la belle qualité. Ah j'ai pas pu m'en empêcher : Dites moi c'est le magasin qui vous habille comme ça ?
Mais oui c'est le magasin c'est gratuit. Mais dis donc ça as l'air d'être de la quelité ? Ah mais oui c'est pas du chinois c'est du Made in France marque machin.
Bon là j'avoue je suis surprise.
Ah oui j'ai oublié de vous dire, si tu fais tes courses dans l'après midi pas aux heures d'affluences, ben tu papote avec la caissière, souvent ça arrive avec des clients quelle connait. Et tu crois que celui qui est derrière va gueuler ? Non !

Septième avantage, la confiance :
Bon à mes débuts ici je devais changer une vanne quart de tour et une nourrice sur mon arrivée d'eau vu que c'était en mauvais état. Bon pas moyen de prendre le modèle parce que le voisin qui possèdent le surpresseur qui m'aliment en eau est pas là donc si je démonte le machin c'est les grandes eaux. je repère au pif le diamètre du filetage et le modèle, je choppe ma mob et vroum direction le Weldom. (équivalent de Casto mais en mieux !)
Je me pointe là bas, immense le machin ! Je demande " je cherche une vanne quart de tour pour de l'eau" Hop direct le gars connait le rayon, me drive dans l'immense magasin et toc en plein ou il faut. Bon je mate la plomberie, trouve ce que je suppose être la bonne vanne, pour la nourrice pas de soucis je trouve aussi. Bon quelques bidules en plus, filasse, pâte Geb pour les joints, pochette de joints fibres, tien pas mal cet outils allez hop je prend aussi, etc.
Tac j'arrive à la caisse, j'avais mon chequier. Ding ding, 200€ mademoiselle, je donne le chèque, zing zong ça passe dans le bidule qui le remplit. je signe le papelard je sors ma carte d'identité pour la donner à la caissière, qui faut le préciser m'a jamais vue.
J'ai pas besoin de ça mademoiselle ! Ughhh je tombe sur le cul ! Va donc faire un chèque comme ça de deux cente balles dans un casto à Paris et tu as pas ta carte d'identité ? Ben balle peau tu as plus qu'a repartir les mains vide. Ici non, va comprendre hein ? on t'a jamais vu, tu te pointe comme ça tu paie avec un chèque tu sors ta CNI on te dis "rangez ça j'en ai pas besoin !"



huitième avantage :
La bouffe, la jactance, alors là c'est l’apothéose les amis, tu pige plus rien ! Alors tu te dis tiens je me taperai bien de l'échine de porc, tu vas au rayon et là première stupeur : L'échine, les côtes de porc sont rouges ! je dis bien rouge ! Oulahhh. A paris l'échine était blafarde, genre beige rosé, là non rouge vif ! Sans colorant je te rassures, non c'est la bonne couleur. (Au début j'ai pas compris, mais après on m'a expliqué comment est trafiquée la barbaque vendue en région parisienne)
seconde stupeur le prix ! Arghhh 1 kilo d'échine (sans promo) 5€ ! Attends t'as rien vu quand ya promo tu la trouve à 2,50 € !!!
Ah mais t'en fais pas on t'a pas vendu du pneu ! tu fais cuire ça, madré comme c'est tendre, et le goût, à la vache (non le cochon...)
Bon tu veux pas du cochon ? tu préfère du boeuf ? Pas de soucis coco, tiens c'est après midi justement, intermarché à 15 bornes, Côtes de boeuf, la barquette de 1 kilo.
Tu sais combien ? accroche toi, prends ta respiration : 9€ le kilo ! Et rouge aussi archi rouge, bien fraiche et tu la coupe sans peine, et pas de gras.
Va me trouver ça à Paname, tiens si tu y arrive je te paie une glace !
Et vas y pour les légumes, idem, les prix c'est pas du tout mais pas du tout la même chose.
Les rayons sont gigantesques ! tu vas dans les sardines en boite, le thon, vraoumm t'en a du sol au plafond sur 4 mètres de large, ya tellement de marques tu sais plus quoi prendre. Va donc voir le rayon gateaux, viennoiseries, crèpes etc, ughhhh t'en à sur 10 mètres de long.
Tu veux du beurre ? du bon hein pas du machin blafard, sans goût, du beurre du vrai, tiens 500Gr 1,80 € !
Tu veux des crêpes ? Ah ben tu en as au moins 20 marques différentes.
Tiens pourquoi pas des moules hein ? pas chinetoques ou de je ne sais ou, locale bien sur. Combien ? 3.70 le kilo !

neuvième avantage : Vite fait tu sympathise avec tout le monde. tu vas faire tes courses, ben t'es connu, on te met des trucs que tu aime de coté.
Tu vas au ptit bar du village, tu arrives tu connais personne au début. Tu entre. Bam tout le monde te dis bonjour ! Le patron te serre la main.
La seconde fois que tu y let les pieds ça yest tu te branche dans les discussions. On te sourit, on te dis tien tu cherches ça ? Ben va à tel endroit tu verras c'est pour presque rien. tu papote tu te marre tu vis ! tu vis !!!!

dixième avantage : L'océan ! A paris t'as les champs élysées (ça vaut pas le coup d'y coller une majuscule) La plus belle avenue du monde ? Mon cul !
Va donc trainer le soir dessus, t'as de la racaille qui détrouuse les touristes, des mecs bourrés qui gerbent leur vinasse sur le trottoir, plus loin ça pue le shit à plein nez.

La ben tu as l'océan mon coco ! Alors tu vois tu arrives avec ta voiture mettons, il fait chaud, ok. Ben les gens laissent les vitres ouvertes de leur voitures. Pas de voleurs.
tu viens en mob ou en vélo ? Oublie l'antivol, ça sert à rien !

Bon tu veut te baquer, mais et tes affaires ? T'occupes ! les nana laissent leur sac à main avec les papelards, le portable à coté le tout sur la serviette et vont à la flotte sans se poser de question, t'as pas une sous crotte en cagoule pour venir te les faucher.

Ah tiens c'est le soir tu vois des gens avec de petites barques mais derrière t'a quand même un beau moteur Evinrude, je sais pas si tu sais combien ça coûte mes c'est cher. Tu te dis va enlever son moulin quand même ? Ben non !
Tu passe le soir tu as une douzaine de barques là avec les moteurs dessus, des bidules dedans, des caisses avec des bricoles, et tu laisse tout et le lendemain ya tout !



Bon tu te demande encore si tu dois rester dans ta ville ?????

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1826
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à la campagne

Message par saint-marc le Jeu 6 Oct - 8:31

Bonjour Adriana,
 
Je vois que tu es mise en binoclée citadine et que tu écumes les cochons et les mets en crêpes.
Tu t’es lancée en campagne et j’imagine, te connaissant un tout petit peu, que ça a un parfum napoléonien !
 
J’ai grandis ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
J’aimais bien nos balades en famille au jardin exotique :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le jardin exotique du lien juste ci-dessus, situé à 15 km au nord de Rabat, a été créé après guerre par un botaniste français, M. François, sur un terrain désert de plusieurs hectares. Peintre et sculpteur talentueux, il souhaitait montrer qu'il est possible de faire naitre et vivre un écosystème avec une grande diversité de plantes, dans un jardin ou se succédaient une grande partie des pays de la planète et leur flore.



Le dimanche, nous allions parfois à cette plage :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Parfois à la forêt de la Mamoora (la plus grande forêt de chênes liège au monde)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ou encore à Azila (dans le Nord)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quand j’étais tout petit, aller à la plage était toute une expédition.
Papa enfournait dans le coffre de notre SIMCA (Ariane) les piquets, les mâts et la toile rayée bleu et blanc de ce qui nous servait d’abri quand le soleil taquinait avec un peu trop d'ardeur nos jeunes peaux. Sur la plage, les jours de grande affluence, ça ressemblait un peu à ça :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Non… cépanou ! (mais, il me semble les connaitre de vue).
 
Je suis béarnais par Papa, limougeaud par Maman, mais voilà… c’était l’ambiance qui y régnait.
Quand je lis Camus qui fut (et qui fume beaucoup) à Alger, qui décrit si bien dans l’étranger la torpeur ressentie sous le soleil, vers les 4h de l’après-midi, après avoir passé 5 heures sur la plage, à creuser dans le sable le plus grand puits du monde, puits dans lequel nous descendions et découvrions, comme par miracle, que la rumeur de l’océan cessait, avec cette odeur humide très particulière du sable dans ces profondeurs inégalées, kangeulicamudonc, et bien ça me remets en enfance. Tout ça pour dire que vivre à la capitale fut aussi très dur pour moi !

A 17 ans, me voilou à Toulouse : Changement de décors… puis à Paris : autre changement de décors. Je me suis ensuite un peu baladé : à l’étranger, à nouveau à Paris, puis à Londres, puis en région parisienne, encore à l’étranger, mais aussi ensuite en province. Beaucoup de ville, du désert chaud aussi, mais avec piscine et climatisation.

 
La Bretagne, ou tu vis, bricoles, te baignes sur la plage, mange et bois, j’y ai de la famille…
Faut dire que j’ai de la famille un peu partout : Ma grand-mère paternelle mit 14 gamins au monde sans compter les fausses couches ! Du côté de maman, c’est sa sœur cadette qui vit en Bretagne… après un mariage incompris d’avec un breton pure souche !
Le cochon est mort (il avait vraiment la binette rouge, un peu comme tes côtes de porc). Quelle idée lui a pris (à ma tante), on n’a jamais compris… (il est certains mystères qu’on ne peut comprendre).
Une autre de mes tantes, côté papa, a aussi épousé un breton (mais quelle idée !), cultivateur qui se prend pour
Bernard Hinault sur son vélo de course.

 
Mais la Bretagne est belle, comme dirait Voulzy…
J’aime ses sablés granités
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Et son beurre salé (miam miam) : J’en boufferais des mottes !


Et bé, oui… tafé lebon ssoi !

Kantamoi, sépafé : Un peu de mal à complètement quitter la ville.


Dernière édition par saint-marc le Jeu 6 Oct - 14:00, édité 7 fois
avatar
saint-marc

Messages : 852
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à la campagne

Message par Tchernobilly the kid le Jeu 6 Oct - 12:17

Comme disait Alphonse Allais un v'la un qui savait jongler avec les mots !),
"On devrait construire les villes à la campagne car l' air y est plus pur !"


Pour ma part, j'ai adopté un compromis : la petite ville de 5000 habitants, taille de la ville où je suis né, taille également de celle où je réside depuis les année 80, avec des épisodes obligés entre les deux dans des univers plus concentrationnaires.

On y trouve tout à une portée de fusil et il y a une vie, une animation qu'on ne trouve pas en grande ville. On n'y est pas isolé non plus (quoique, en grande ville, on se trouve peut être plus isolé qu'en rase campagne) ... le compromis, quoi !

En retraite depuis quelques années, je suis dans plusieurs associations locales et il y a de quoi s'occuper ...

.
avatar
Tchernobilly the kid

Messages : 937
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 69
Localisation : midi moins le quart

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à la campagne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum