Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par saint-marc le Lun 17 Oct - 10:02

Que pensez-vous de cette initiative ?






Source :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par saint-marc le Mar 18 Oct - 7:40, édité 2 fois (Raison : Modification plus explicite du titre du topic)
avatar
saint-marc

Messages : 852
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par Tchernobilly the kid le Lun 17 Oct - 19:07

Développer le calcul réparti et transformer les PC en grille-pain, pour remplacer les convecteurs des années 60-70 et rentabiliser enfin le "courant de nuit" du nucléaire ?
En voilà une idée qu'elle est bonne !
Il faudrait aussi augmenter la puissance consommée, revenir aux armoires IBM de la même époque, que ça vaille le coup, au moins !

Sinon, imagine le nombre de tablettes nécessaires ?
... enfin, c'est peut-être le but inavoué.
L'industrie informatique marquerait-elle le pas ?
Besoin de relance ?

.
avatar
Tchernobilly the kid

Messages : 937
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 69
Localisation : midi moins le quart

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par Admin le Lun 17 Oct - 19:12

Il existe une initiative pas con du tout consistant à installer des serveur comme chauffage chez des particuliers. Pourquoi ne pas exploiter la chaleur d'un serveur pour chauffer une maison ? Le service public néerlandais Eneco, à chargé pour l’entreprise Nerdalize d’installer dans les cinq habitations sélectionnées des radiateurs-serveurs « chauffant » qu’elle utilise pour fournir des services cloud à ses clients.
Plusieurs initiatives de ce genre existe un peu partout en Europe et aux Etats unis.

le serveur Eneco il se règle comme un radiateur classique :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Paul Benoît, ingénieur polytechnicien. Son entreprise, Qarnot Computing, commercialise Q Rad, un chauffage du même principe :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



L'idée est excellente, le résidu thermique des calculateurs de data centers peut ainsi servir de chauffage.
pour les gros data centers c'est déjà utilisé, toute la chaleur produite permet de chauffer des bureaux et des habitations.
Seul bémol, je me demande si EDF va pas mettre ici des ba^tons dans les roues de ces idées, car c'est un manque à gagner pour ses escrocs !

Un exemple qui n'a rien à voir mais qui est révélateur, il y a plus de 20 ans un constructeur de motrices électriques pour les trains avait inventé une motrice qui restituait son énergie durant les parties du parcours en descente. Cette motrice étant dédiée au Fret ferroviaire. L'énergie produite était alors restituée sur le réseau d'alimentation ferroviaire. Bonne idée hein ?
Ben EDF a dit stop ! Raison invoquée le monopole de la distribution d'électricité à cette époque. Sur ce principe EDF faisait remarquer que avec ce système la SNCF réutilisait l'énergie pour son réseau ferroviaire qui étant également destiné à transporter des passagers était en infraction avec le monopole puisque sous la forme du billet SNCF une partie de cette énergie était revendue dans le transport du public !
A l'époque le prototype de Jeumont Schneider fut donc mis au rancard dans un hangar puisque interdit de construire cette motrice.

Comme quoi EDF est bel et bien une sacré bande de fumiers ! Depuis je ne sais pas ce qu'il est advenu du principe puisque plus de monopole mais ça démontre bien la saloperie de ces gens là. Alors vont ils laisser ce principe du Data Center chauffant chez les particuliers ? Va savoir.



Pour en revenir à cette idée, le principe des petits calculateurs disséminés un peu partout est déjà ancien, c'est le principe du calcul distribué que je connais bien.
Dans le cas du calcul distribué le principe est simple : Tu as un gros calcul à faire qui provient d'un grand nombre de données.
Le travail est découpé en petits morceaux de calculs et chacun est envoyé sur un ordinateur. Onb récupère les résultats puis on les rassemblent pour obtenir le calcul final.
Cela permet de s'affranchir du coût énorme des gros centres de calculs. Ce projet fonctionne depuis longtemps alors pourquoi pas le développer à plus grande échelle ?

Dans ce principe beaucoup d'université et de petits groupes de chercheurs utilisent le calcul distribué sur des ordinateurs de particuliers. Là encore le principe est simple.
Une application gratuite est installée par le particulier. il choisit ensuite dans la liste des projets en demande calcul un projet.
l'application via internet va alors charger un bout de calcul à faire et le stocker dans la machine. Ensuite à chaque fois que l'ordinateur du particulier n'est pas en train de travailler, (lorsque le particulier à sa machine allumée mais ne fait rien) l'application utilise ce temps mort pour executer du calcul. Une fois les données calculées elles sont expédiées sur un serveur, puis l’application récupère un autre tronçon de données. Et ainsi de suite.

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1826
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par saint-marc le Lun 17 Oct - 19:32

C'est lui, Paul Benoît, qui présente l'idée dans les vidéos. Pour EDF et Areva, c'est gratiné !
A l'époque ou EDF gambergeait sur la conception des centrales nucléaires, certains ingénieurs avaient proposé d'utiliser une bonne partie de la chaleur des réacteurs pour alimenter des réseaux d'eau chaude urbaine.
Ben... non, c'était pas une bonne idée !!
Pas de transformation, direct de la chaleur : C'était pas "moderne".
Areva : Miss Lauvergeon a un mari consultant en énergie : Areva s'est fait enfler de plusieurs milliards d'Euro en acquérant des mines merdiques d'uranium en Afrique. Cherchez l'erreur...
Sinon, je ne savais pas que c'était déjà pas mal développé, la récup. de chaleur à partir des serveurs.

Mais, l'idée est vraiment top quand on sait que la conso des data centers est prévue pour doubler tous les 5 ans.
Faites le calcul : 2% de la conso globale aujourd'hui, ça fait 2^7 x 2% = 125 % de la consommation d'électricité pour autres usages dans 35 ans ! ... sans compter le développement du transport avec moteurs électriques !


Dernière édition par saint-marc le Mar 18 Oct - 7:44, édité 2 fois
avatar
saint-marc

Messages : 852
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Le plus gros service de calcul distribué

Message par Admin le Lun 17 Oct - 19:34

BOINC (Berkeley Open Infrastructure for Network Computing).
Le parc informatique régi par le logiciel BOINC développe une vitesse moyenne de calcul de 166 pétaFLOPS au 14 février 2016 (développée par une fraction des 12 millions d'ordinateurs inscrits).

Site de BOINC : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
liste des projets en cours de calcul : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quelques exemples de projets utilisant BOINC :
Yoyo@home vise à comprendre l'origine et l'évolution de la vie sur la Terre et d'étudier les processus qui amènent à l'extinction des espèces (mutation, sélection naturelle, dispersion des gènes, variation de l'ADN mitochondrial, et influence de la reproduction sexuée).

Asteroïds@home : Détermination numérique des propriétés physiques des astéroïdes (dimensions, formes, période et axe de rotation), en inversant les courbes lumineuses élaborées à partir de données photométriques collectées par les différents observatoires mondiaux. (Je collabore sur ce projet).

Albert@Home : Détection d'ondes gravitationnelles provenant de pulsars à partir des données recueillies par le LIGO. (Je collabore sur ce projet).

ATLAS@Home : Simulation numérique des collisions à l'intérieur de l'accélérateur de particules LHC . La comparaison des résultats réels et simulés confirme ou invalide les modèles théoriques alternatifs proposés de l'univers. Les calculs sont effectués au sein du WLCG Computing Grid20, structure internationale regroupant 170 centres de calculs dans 42 pays différents.

Cosmology@Home : Étude du fond diffus cosmologique.Cosmologie observationnelle. Comparaison et évaluation de modèles théoriques avec les observations astronomiques et les dernières données issues de la physique des particules. Recherche de données, issues des observations du satellite Planck, non vérifiées par le modèle ΛCDM qui est à ce jour le plus simple et le plus précis pour décrire notre Univers.

Einstein@Home : Détection de pulsars à l'intérieur de systèmes binaires de période de rotation supérieure à 11 minutes au moyen d'interféromètres laser du LIGO (Max Planck Center, nombreuses universités, Caltech). Détermination de l'existence des ondes gravitationnelles prédites par Albert Einstein. (Je collabore sur ce projet).

Milkyway@home :
Exploiter les données recueillies par le télescope optique Sloan Digital Sky Survey (SDSS) afin d'étudier notre galaxie et son halo grumeleux. Cartographier sa structure, observer son évolution. Déterminer la répartition de matière noire. Évaluer l'influence de l'énergie sombre. Simuler en 3-Dimension la voie lactée à l'aide d'algorithmes évolutionnaires. Déduire un modèle d'univers cohérent en simulant des collisions numériques de galaxies et en comparant les résultats avec la réalité observée.

GPUGrid.net : Utiliser la puissance des cartes graphiques (Nvidia CUDA ainsi que les ATI OpenCL) pour calculer les repliements des protéines et leur comportement sur des maladies comme
   le cancer (révéler les mécanismes de résistance aux médicaments et indiquer les aberrations cellulaires)
   le sida (modélisation du VIH et étude de la phase d'activation d'une de ses protéines clé : la protéase)
   ou les maladies neurodégénératives (étude des caractéristiques qui ont échappé aux techniques expérimentales traditionnelles)
La chimie numérique et la dynamique moléculaire sont omniprésentes dans ces calculs distribués.

Enigma@Home :
Projet de cryptanalyse de la machine Enigma. Toutes les communications militaires émises par l'armée allemande ou interceptées par les forces alliées, au cours de la deuxième guerre mondiale n'ont pas toutes été déchiffrées à ce jour. Initialement, ce projet devait décrypter 3 messages codés, en 1942 par la machine Enigma, composée de 4 rotors (le troisième message a été craqué le 7 mai 2010 (voir le message62) ; depuis le projet traite divers messages cryptés avec Enigma, mais composée de 3 rotors. (Je contribue sur ce projet).

Climateprediction.net : Ce projet, en partenariat avec le Met Office, a pour but de modéliser le climat terrestre et d'élaborer des projections climatiques jusqu'en 2100.


Dernière édition par Admin le Lun 17 Oct - 19:46, édité 1 fois

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1826
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par saint-marc le Lun 17 Oct - 19:39

Adriana, faut que tu leur mettes à disposition la puissance de calcul de ton LISA : ça va décoiffer !
avatar
saint-marc

Messages : 852
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par Admin le Lun 17 Oct - 20:06

Va pas donner grand chose mon LISA pour ce projet :
processeur Motorola 68000 à 5 MHz.
1 Mo de RAM, un disque dur externe de 5 Mo et deux lecteurs de disquettes 5,25" de 871 ko.

Les Lisa fonctionnant encore sont devenus aujourd'hui des objets de collection, dont la valeur peut monter à plusieurs milliers d'euros. (Suis riche !!!) Prix de la machine à son lancement 9500$ !

Voici le Lisa :


Maintenant, ayant cette machine mon rêve serait de pouvoir trouver un
NeXTcube !

alors là ! J'en ai vu tourner c'est magnifique !

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1826
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par saint-marc le Lun 17 Oct - 20:53

Je viens de lire ta liste des projets auxquels tu participes, pour certains d'entre eux.

J'ai quelques questions :

1- L'inversion des données de photométrie, c'est pour avoir les fréquences ou c'est pour une autre raison ?

2-Le modèle lamda CDM : Juste une remarque (que tu dois connaitre par coeur !) : Pourquoi c'est pas plus simple de faire un modèle dans lequel on a une antimatière de Feynman et même un anti-vide plutôt que des cocons de matière noire et de l'énergie noire (même très noire !) pour résoudre à la fois la rotation des galaxies et l'expansion observée de l'espace ? T'es pas obligée de répondre... sans doute trop long à expliquer.

3-Quelle est la différence entre les projets Albert@Home et Einstein@Home ?


4- « la chimie numérique et la dynamique moléculaire sont omniprésentes dans ces calculs distribués. » : Le calcul de la géométrie des molécules, avec Schrödinger (sur électrons et noyaux, je suppose) bouffe-t-il beaucoup de ressources à travers le monde ?
avatar
saint-marc

Messages : 852
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par Admin le Lun 17 Oct - 22:19

Oulahh tu t'attaques à de gros sujets de discussion !
inversion des données de photométrie : c'est très complexe, on utilise l'inversion du spectre lumineux reçu dans différents usages, exemple c'est utile lorsque l'on veut déduire la présence d'un objet secondaire. cela porte le nom de déconvolution de signaux optiques pour différencier 2 sources de lumière.
L'utilisation de l'inversion de la courbe de la lumière par photométrie sert pour déduire la présence de l'objet secondaire. Des simulations numériques permettent d'estimer les fonctions appropriées du noyau et d'en établir les paramètres pour déconvoluer deux signatures optiques dans le but d'établir des indices de la présence de l'objet secondaire. Cela implique une grosse quantité de calculs.

On l'utilise également pour mieux déterminer la forme de l'objet, là ça devient très compliqué, les calculs auquel je comprend strictement rien utilise la fonction W de Lambert pour calculer une approche de l'inversion du spectre lumineux.

le modèle ΛCDM là je suis larguée, impossible de te répondre

différence entre les projets Albert@Home et Einstein@Home :
Einstein@Home est le projet principal de calcul associé entre autres aux données issues de LIGO (maintenant d'autres données en provenance de l'interféromètre GEO en allemagne, de l'observatoire d'Arecibo et de l'observatoire de Parkes sont également traitées)

Albert@Home est un ensemble de calculs destinés à valider les méthodes de calcul utilisées sur  Einstein@Home. Ce projet test la fiabilité de Einstein@Home. il s'execute durant des phases de pause du projet en envoyant des tests pour vérifier la redondance des résultats.
Einstein@Home est un projet très lourd et faisant appel à des modèles de calculs éminamment complexes et qui évoluent sans cesse. Pour cette raison il y a ce sous projet qui vérifie la fiabilité  d'Einstein@Home à chaque fois que ce dernier est amélioré ou si on constate des anomalies dans les calculs obtenus.

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1826
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par saint-marc le Lun 17 Oct - 23:30

la fonction W de Lambert !

ça me rappelle Guillaume (le jésuite de YQR) qui en avait parlé dans je ne sais plus quelle question.
avatar
saint-marc

Messages : 852
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utiliser la chaleur des calculateurs de données comme moyen de chauffage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum