Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par saint-marc le Mar 6 Déc - 21:13

avatar
saint-marc

Messages : 849
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Aelyta le Mar 6 Déc - 21:43

Bonsoir Saint-Marc ....


.... euh .... tu n'aurais pas une version courte ?

Je l'ai entendu en interview à la radio ce soir où il parlait du classement (mondial) pour l'instruction des enfants et où la France se retrouve dans les choux (27è place).
Je n'ai pas retenu le nom exact (j'étais en pleine préparation de popotte ^^) mais il était plutôt cru dans les explications du pourquoi.

Y'a un lien ?
avatar
Aelyta

Messages : 336
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 47
Localisation : Champagne °°o°o0°o°°o°

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par saint-marc le Mar 6 Déc - 22:06

Bonsoir Lylite,

si tu n'as pas le temps de regarder la vidéo, voici un résumé imparfait:

Notre monde évolue selon le schéma "schumpeterrien" de destruction créatrice.
Luc Ferry préfère parler d'innovation destructrice (des emplois d'activités devenues obsolètes). Deux exemples : Internet et la radio tuent la presse écrite, Uber tue les taxis traditionnels.
Luc Ferry dit que ces changements accompagnées de destructions vont bien au-delà des seules activités économiques mais touchent aux valeurs de nos sociétés, à l'art et au monde des médias.
Il conclut en disant que la seule arme pour les individus face à cette course à l'innovation est une formation qualifiante, pas le semblant de formation professionnelle dispensé en France, qu'il qualifie de scandaleuse et en pure perte - 32 milliards d'Euros par an -.
Il met en opposition les sociétés traditionnelles dans lesquelles le changement est banni et nos sociétés dans lesquelles les résistances aux changements sont multiformes et concernent chacun de nous. Il indique que même les libéraux, qui prônent l'investissement et l'innovation, sont les premiers à en refuser les conséquences quand leur activité vient à être menacée par des innovations concurrentes.
Il s'interroge enfin sur la nécessité d'innover pour de l'utile et non du futile.
avatar
saint-marc

Messages : 849
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Aelyta le Jeu 8 Déc - 22:02

Salut Saint-Marc.
(je t'avais un peu laissé tomber sur ce sujet, oups)

Merci pour le résumé. J'ai pigé l'idée.

Il est vrai que les innovations technologiques sont de plus en plus rapides et l'adaptation de ces dernières dans le quotidien pose des problèmes de 'gestion' globale sur la société.

Cela a commencé dans les usines avec le travail à la chaîne sur des machines qui ont remplacé un homme, puis deux, puis 10 .... etc.
La société de consommation a engendré une course à la production, puis à la productivité qui, si elle est louable pour le progrès, a commencé à transformer les employés en chômeurs. Il a donc fallu innover pour redonner du boulot à ceux qui l'avaient perdu !
C'est le serpent qui se mord la queue.

Toutes les inventions ont leur revers de médaille et pas besoin d'être un grand sociologue pour s'en rendre compte.
On vit dans un monde où il faut que tout aille vite, et même pire, il faut que tout aille encore plus vite. Il n'y a qu'à voir les pubs des différents appareils de consommation courante où le maître-mot est "gagner du temps pour en faire plus".
Plus, plus, plus ... il faut courir pour moins courir !
C'est idiot (enfin, c'est mon avis).

L'Homme n'arrive pas à suivre et quand il regarde derrière lui, il se rend compte (trop tard) des dégâts qu'il se cause à lui-même.
avatar
Aelyta

Messages : 336
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 47
Localisation : Champagne °°o°o0°o°°o°

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Admin le Jeu 8 Déc - 22:27

D'accord mais alors d'accord à 200% avec la réponse de Lylite.

On vit dans un monde où il faut que tout aille vite, et même pire, il faut que tout aille encore plus vite. Il n'y a qu'à voir les pubs des différents appareils de consommation courante où le maître-mot est "gagner du temps pour en faire plus".
Ce qui est à mon avis idiot, débile et que je refuse.

Et si il n'y avait que ça !

Leurs "inventions" sont proposées comme un progrès alors que souvent ce n'en est pas un !

Exemples :
la carte électronique pour démarrer une voiture ; un immonde connerie ! Pourquoi remplacer la clé par cette connerie de carte ?
Quel avantage pour le conducteur ? Il peut très bien perdre la carte ou la casser autant que la clé, donc aucun intérêt.

En revanche pour les voleurs de voiture c'est une aubaine ! En moins de 30 secondes ils peuvent déparrer la bagnole et la voler. J'en sais quelque chose puisque cela a été le cas d'un pote et que renseignemets pris par des copains officiers de police, pour les voleurs c'est le pied !
le kit (petit ordi plus logiciel plus le cable) s'achète, j'ai vu la démo.
le type branche le cable sur la prise diagnostique, appuie sur un bouton, ça cogine moins de 20 secondes dans l'appareil et Vlan la voiture démarre !

L'électronique partout et dans n'importe quoi, machine à laver par exemple plus de programmateurs mécaniques qui étaient très solide mais un ordinateur avec des composants sous dimensionnés (tiracs de commande de chauffage, électrovannes etc) qui grillent parce que sous dimensionnés.
Vapeur d'eau chaude plus lessive qui attaquent le circuit.

Plus de boutons solides en façade mais des touches identiques à celle d'une télécommande qui bien sur avec la flotte ne tardent pas à rendre l'âme (mais c'est voulu !)

Cigarette électronique sois disant moins néfaste que le tabac sauf que dans la réalité on n'a pas de recul pour se permettre de le prouver et que (oh putain de bordel) j'ai découvert avec horreur que dans les composants du liquide il ya du Glycol !!!
Et cerise sur le gateau on ne compte plus le nombre de personnes qui ont été gravement brulés par l'explosion de la batterie de cette clope à la con, beaucoup ont été brulés au visage d'autres à la jambe parce que le bidule était dans leur poche.
Superbe progrès !

et je pourrai en citer pleins d'autres exemples tout aussi débiles.

Le progrès ça ? ben non !

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1818
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par saint-marc le Jeu 8 Déc - 22:33

Certains, comme les créateurs de jeux électroniques, pensent qu'on est entré dans l'ère du jeu. Pourquoi pas ! Mais à condition que chacun innove dans son domaine, à la mesure de ses moyens et de sa sensibilité. Je trouve dommage qu'on ne donne pas aux enfants le goût d'utiliser leurs mains pour fabriquer et pour modeler la matière. Cette surenchère de "commentaires" des médias sur nos incapacités m'exaspère : Ils feraient mieux de montrer ceux, petits ou grands, qui créent, qui cherchent et qui découvrent. Développer la curiosité et le plaisir de faire, plutôt que de seulement regarder, spéculer, gérer ou généraliser, est le meilleur antidote au suivisme et à la crétinerie. Et puis, comme dirait je ne sais plus quel architecte, "seul le beau nous sauvera".

Créer ou découvrir demande du temps et une certaine forme de lenteur, avec des pauses pour se renouveler. C'est autrement plus réjouissant que de galoper pour imiter son voisin.
avatar
saint-marc

Messages : 849
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Aelyta le Ven 9 Déc - 21:30

Pour reprendre la dernière remarque de Saint-Marc, je suis du même avis : il faut prendre le temps de "s'ennuyer" !
Aujourd'hui, les gens et surtout les enfants ne savent même plus ce que ça veut dire.
Quand on s'ennuie, on réfléchit. Ce petit exercice cérébral fait un bien fou.
Je me rappelle,  quand j'étais gamine, des moments où je gavais mon père et mes frères car "je ne savais pas quoi faire" (je me revois encore Smile) .... Evidemment, internet n'existait pas et la télé ne comportait que 3 chaînes. Quand je vois l'évolution, j'ai l'impression d'avoir 250 ans !

Tout va trop vite, maintenant. Ou suis-je simplement dépassée ....
avatar
Aelyta

Messages : 336
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 47
Localisation : Champagne °°o°o0°o°°o°

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Admin le Ven 9 Déc - 21:50

Mais non tu es pas dépassée Lylite, c'est ce fichu système qui nous conduit dans des situations qui nous réduisent à ne pas réfléchir ou du moins tenter à ce que on réfléchisse le moins (je l'ai toujours dit ! Les gouvernements veulent nous abâtardir ! )

La paresse est utile ! Buller, flemmarder, ne rien faire à part écouter les mouches voler… est utile !
Le neurochirurgien Caennais Francis Eustche explique que lorsqu'on ne fait rien, une activité cérébrale vitale se mettrait en place, intitulée « le mode par défaut ». En gros, tous les instants d'oisiveté font voyager notre pensée, et ce sont ces pensées qui nous permettent de consolider notre mémoire.

Selon un neurobiologiste américain, il est urgent de travailler moins
Tout autant que le sommeil, laisser l’esprit vagabonder est indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau. C’est ce que suggèrent les résultats de recherches récentes en neurosciences. Elles révèlent que chaque fois que notre attention n’est pas dirigée vers un objet spécifique, un réseau particulier de connexions neuronales se met en place, impliquant des régions du cerveau éloignées les unes des autres. Baptisé par les scientifiques le « réseau en mode par défaut », il jouerait un rôle important dans la connaissance de soi, la mémoire autobiographique, les processus sociaux et émotionnels et la créativité. Ce qui fait dire à Andrew Smart, neurobiologiste américain, qu’il est urgent de travailler moins. Dans son livre Autopilot, The Art and Science of Doing Nothing, (l’art et la science de ne rien faire) véritable plaidoyer pour le droit à l’oisiveté et la réduction du temps de travail, il explique : « Lorsqu’on se repose, le réseau en mode par défaut ouvre des connexions entre des régions du cerveau normalement trop occupées pour communiquer entre elles. C’est de cela que peuvent émerger la vraie créativité et l’inspiration. Ce réseau se maintient tant que l’on se détend. Chaque fois que l’on est occupé à regarder la liste de ce que l’on a à faire, à vérifier sa comptabilité, à être productif au travail, il se désactive. » Cela pourrait expliquer que les mots que l’on cherche nous reviennent en mémoire sitôt qu’on arrête d’y penser…

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1818
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par saint-marc le Ven 9 Déc - 21:59

Comme je suis du signe du verseau, j'aime à dire qu'on entre dans l'ère du verseau et qu'on sort de l'ère du poisson (avec toutes ses queues !).
C'est ma manière à moi de positiver, tout en observant dans ce même esprit qu'on est à une époque très particulière de l'humanité, une époque d'inflexion. Je m'explique :
- La population mondiale a cru de manière à peu près exponentielle jusqu'à présent, mais cette croissance va s'infléchir pour une population mondiale qui va bientôt plafonner, voire diminuer.
- Les innovations scientifiques et techniques se multiplient selon la même progression et le temps viendra, je l'espère, ou l'homme saura utiliser à bon escient tous ces savoirs et savoir-faire, en modifiant radicalement son mode de vie.

Ça, évidemment, c'est la version optimiste d'une histoire à écrire, mais pourquoi pas !
Il n'en reste pas moins vrai que je suis nostalgique d'une époque pas si lointaine où la nature était plus présente et où l'on disposait de plus d'espace.
A noter que ce n'est pas si vrai partout, quand on regarde ce qu'a pu être l'Angleterre victorienne, par exemple, avec ses enfants entassés et battus.

Je crois, en réalité, qu'on n'a pas vraiment pris conscience des énormes progrès accomplis ces 2 derniers siècles dans tous les domaines.
C'est cette conscience qu'il faut apprendre à développer et cela passe par la connaissance et la formation de tous, petits ou grands. Si ce pari de l'éducation au sens large est réussi, le reste devrait suivre, je pense.

Mais, que d'inertie de la part des poissons !
avatar
saint-marc

Messages : 849
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Aelyta le Ven 9 Déc - 22:12

Quand je disais que s'ennuyer faisait un bien fou au cerveau !

Quand Sarko était Président, il avait lancé son "Travailler plus pour gagner plus" .... quelle idiotie !

La vraie intelligence, c'est : "Travailler moins pour gagner plus" .... Plus d'oisiveté, plus de réflexion, plus de temps pour respirer tranquillement.
Pour Etienne de Quercy (les plus anciens quristes s'en souviennent), matheux pur jus et roi de la flemme (pour de vrai, on se connaissait car vivant dans le même coin), il avait repris le slogan de Sarkozy en l'adaptant à sa sauce : < Faire travailler les autres pour gagner plus >

!!!!

La fainéantise est une science ^^
avatar
Aelyta

Messages : 336
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 47
Localisation : Champagne °°o°o0°o°°o°

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Admin le Ven 9 Déc - 22:29

Tout à fait d'accord avec toi Lylite. Et en ce qui me concerne je l'applique.
Je me défonce pas au boulot, je vais tranquilos.
Certes je pourrai en faire plus me défoncer dans le boulot. Certes ça me rapporterai plus de fric.
MAIS A QUOI BON ????
Je préfère gagner juste ce dont j'ai besoin et profiter de la vie. C'est largement plus profitable de profiter de la vie que se défoncer pour un paquet de pognon. Bon c'est mon avis. Comme on dit chacun voit midi à sa porte.

Mais moi je fonctionne comme ça. Ah je fais pas partie du troupeau ! le travailler plus pour gagner plus je le balance aux chiottes ! et le sarko comme je l'ai toujours dit mon pied serait de le mettre au bord d'un volcan et de lui envoyer un coup de pied au cul pour le balancer dedans.

Pour en revenir à ma façon de prendre les choses. Je trime juste ce qu'il faut pour gagner ma croute.
et je m'adapte à un mode de vie ou j'ai moins besoin de dépenser et donc si moins besoin de dépenser ben moins besoin de travailler !

j'ai toujours fonctionné ainsi, à contre courant. Et pendant que les autres foncent come des dingues au boulot moi, si l'envie m'en prend je grimpe sur ma mob pour aller voir pendant 2 heures des phoques gris chasser le poisson dans une baie à 10 bornes de chez moi.
ou je vais passer 2 heures à aller pécher des moules fraiches et m'éclater ensuite en les mangeant.
regarde cet exemple là justement.
si on le met sur un plan matériel, aller et retour je vais dépenser 2 à 2.5 € d'essence.
Et je vais me rapporter 4 kilos de moules sauvages bien meilleures pour 2.5€

si j'allais les chercher au supermarché je vais dépenser le meme prix en carburant et payer 4.5€ pour 1.5 kilo de moules d'élevage !
Ben ya pas photo ! je suis gagnante !

avoirs moins de blé cela signifie pour certains "oh mince je peux pas m'acheter ce que je veux"
ben pas moi, car mon système est le suivant :
1- je met du blé de coté et je patiente et je l'achète plus tard
2 - je fouine sur internet ou en brocante et je trouve le même truc pour 2 à 3 fois moins cher
3- je fais les poubelle et je récupère le truc sans le payer.

Et ce dernier point crois moi m'a permis d'avoir plein de choses qui si je fais le total de ce que je devais payer pour les acheter m'aurait couté un bras !

Donc voilà je prend mon temps de vivre et j'emmerde ce système qui lui voudrait me fairre aller me défoncer au boulot, ça pas question !

Et en procédant ainsi je m'en trouve bien mieux, je prend le temps de regarder autour de moi ce qui se passe, je passe en mode rêverie cogitations et paf une idée géniale me sort de la tronche.

Ben c'est ça la vie !!!!

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1818
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Admin le Ven 9 Déc - 22:42

J'ajouterai encore ceci :
je le dis et je le maintiens ce système est pourri ! (mais pas pour tous c'est là le problème)

regarde d'une façon basique :
1 on te dit vas bosser va te défoncer au boulot pour gagner du fric
2 on t'arrose de pub pour acheter des merdes qui 1 ans après sont HS
Ben déjà là ça colle pas !
sauf pour les trou du culs qui eux derrière leur burlingue astiqué se tapent le bide en voyant tous ces moutons acheter leur cochonneries prévues pour se casser rapidos et leur rapporter du fric.
Note au passage que eux ils transpirent pas, il compte le pognon !

Donc première conclusion : tu as une poignée de salopards qui se fatiguent pas et amassent du blé en se grattant les burnes.
Pour faire ça ils mettent une armée de pauvre gens à trimer comme des dingues !
Si c'est pas un truc pourri ça !

Et ce faisant, pendant que le peuple triment comme des dingues que se passe t'il ?
ILS NE PENSENT PAS ! et donc ils deviennent encore plus abrutis et MANIPULABLES  !
et une fois que le mouton à quitté son usine a faire l'esclave il arrive chez lui et la :
PAF on lui colle une télé qui débite des conneries, des émissions débiles en mode "plus belle la vie" et autres débilités qui le rendent encore plus abruti.
et pendant que l'esclave regarde béatement cette saloperie de télé : IL NE PENSE PAS  !

Après il va au pieu dormir et le lendemain c'est re belote !

seconde conclusion : durant 90% de sa vie le gus NE PENSE PAS ! il ne réfléchit pas pour lui !
si il doit faire travailler ses méninges c'est que dans un cas :
AUGMENTER SA RENTABILITÉ POUR QUE SON TOLIER GAGNE PLUS !
faute de quoi il sera expédié direction le chomage.

Bref l'individu est propulsé dans un système ou il est interdit de penser pour soi même !
ainsi on le manipule et il devient corvéable à souhait.

qui a dit que l'esclavage avait été abolit ? MON CUL !

_________________
Admin c'est Adriana La Diablesse.
pour ceux qui ont pas captés ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 1818
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 31
Localisation : Pas loin de Brest

http://acces-club-q-r.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par saint-marc le Ven 9 Déc - 22:47

Certains ont ré-introduit la sieste au boulot, comme avant !
(en Chine, c'est quasi-généralisé, mais une fois réveillé, faut pas glander !)

C'est pô beau ça ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
par Van Gogh

et plus tôt
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
par Millet (que Van Gogh admirait)


Dernière édition par saint-marc le Ven 9 Déc - 22:54, édité 1 fois
avatar
saint-marc

Messages : 849
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Aelyta le Ven 9 Déc - 22:51

@Saint-Marc :
Tu connais bien évidemment "Alexandre le bienheureux", magnifique film avec Philippe Noiret ?

(une merveille !)
avatar
Aelyta

Messages : 336
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 47
Localisation : Champagne °°o°o0°o°°o°

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par saint-marc le Ven 9 Déc - 22:57

Oui, Alexandre et ses saucissons au lit !
En revanche, la Marlène, elle était pas jobarde et très partante pour la sieste !
avatar
saint-marc

Messages : 849
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard de Luc Ferry sur la "crise".

Message par Aelyta le Ven 9 Déc - 23:02

Alexandre vit dans son lit !
Et c'est le chien qui fait les courses ....
Je l'ai revu il y a quelques jours, c'est toujours aussi bon ^^
avatar
Aelyta

Messages : 336
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 47
Localisation : Champagne °°o°o0°o°°o°

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum