La chaleur est-elle infini ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La chaleur est-elle infini ?

Message par Line le Mar 20 Déc - 20:20

Je pose cette question à la suite de la vidéo sur le soleil.

On parle de millions de degrés Celsius au cœur du soleil, d'où ma question,

Et-ce que la chaleur a une valeur finie.
Merci scratch study
avatar
Line

Messages : 657
Date d'inscription : 03/07/2016
Localisation : Est / vers Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par Tchernobilly the kid le Mar 20 Déc - 20:42

Tu veux dire "est-ce que la chaleur (la température ?) peut atteindre une valeur infinie ?"

Réponse : non, l'infini n'est pas un nombre et n'a pas de sens en physique.

Cependant la bêtise humaine donne un aperçu de l'infini.

.
avatar
Tchernobilly the kid

Messages : 937
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 69
Localisation : midi moins le quart

Revenir en haut Aller en bas

mal posé ma question

Message par Line le Mar 20 Déc - 20:45

Quelle  est la plus forte chaleur observée par les humains ?


"théoriquement" ... celle du big bang, s'il a eu lieu (si ce n'est pas une illusion)

.
avatar
Line

Messages : 657
Date d'inscription : 03/07/2016
Localisation : Est / vers Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par saint-marc le Mar 20 Déc - 21:09

Bonsoir Line,

Je suppose que tu veux parler de température et non de chaleur dans sa définition stricte.

J'ai lu que des physiciens russes avec obtenu une température de 2 milliards de degrés avec un dispositif assez petit, en (très) gros un champ magnétique, provoqué par une forte impulsion électrique, se déplaçant dans un cylindre avec concentration au bout dans un temps extrêmement court (faut que je retrouve les articles, je ne me souviens plus très bien)

Au milieu du Soleil, c'est du pipi de chat, à côté de cette température.

Sinon, quand tu remonteras au big-bang, fais-moi signe !

avatar
saint-marc

Messages : 852
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

2 milliards de degrés !!!!

Message par Line le Mar 20 Déc - 21:16

saint-marc a écrit:Bonsoir Line,

Je suppose que tu veux parler de température et non de chaleur dans sa définition stricte.

J'ai lu que des physiciens russes avec obtenu une température de 2 milliards de degrés avec un dispositif assez petit, en (très) gros un champ magnétique, provoqué par une forte impulsion électrique, se déplaçant dans un cylindre avec concentration au bout dans un temps extrêmement court (faut que je retrouve les articles, je ne me souviens plus très bien)

Au milieu du Soleil, c'est du pipi de chat, à côté de cette température.

Sinon, quand tu remonteras au big-bang, fais-moi signe !

ça y est, j'atterris, en effet il s'agit de température....
2  milliards de degrés, est-ce possible, quel matériel peut supporter une telle température ?
J'ai encore un sacré bout de chemin à faire pour remonter au big-bang,  mais t’inquiète, je te préviendrais....
avatar
Line

Messages : 657
Date d'inscription : 03/07/2016
Localisation : Est / vers Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par Tchernobilly the kid le Mer 21 Déc - 10:31

Line a écrit:
2  milliards de degrés, est-ce possible, quel matériel peut supporter une telle température ?

A ces températures, la matière est à l'état de plasma (ionisée). Elle est "contenue" par confinement magnétique.

Un contact avec des parois matérielles serait vite fatal, c'est un des principaux problèmes des réacteurs à fusion.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.
avatar
Tchernobilly the kid

Messages : 937
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 69
Localisation : midi moins le quart

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par Pierre le Mer 21 Déc - 11:14

Même, le terme "ionisée" n'est pas adéquat.  A de tels niveaux d'énergie, plus aucun ion n'existe, et même je suppose que les particules sont disloquées en composants primaires, ce qui ferait un 6e état de la matière.   

On approche d'un 7e état dans lequel toute la masse ne serait plus qu'énergie...  Mais là, même l'imagination commence à s'essoufler, elle n'est pas infinie non plus !
avatar
Pierre

Messages : 264
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 74
Localisation : Orléans-Saran

Revenir en haut Aller en bas

Merci Tcherno,

Message par Line le Mer 21 Déc - 11:18

Ah !  ces champs magnétiques, toujours là pour répondre aux besoins de la science.
Ainsi le plasma ne touche pas les parois, ceci explique cela...
Mais quand même, c'est des sacrées température, en tant que terrienne ordinaire, j'ai du mal à me l'imaginer.
avatar
Line

Messages : 657
Date d'inscription : 03/07/2016
Localisation : Est / vers Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par saint-marc le Mer 21 Déc - 13:42

Line, je n’ai pour l’instant pas retrouvé les articles que j'ai sur les russes... J'ai cependant dégoté d'autres articles avec des températures plutôt honorables !
 
Premier article (en rapport avec le quasar 3C273 dont nous parlions la dernière fois…)

On a mesuré la température d'un trou noir
10.000 milliards de degrés : c’est la température à proximité du trou noir qui loge au sein du quasar 3C273. Une fournaise que les spécialistes jugeaient jusque-là impossible.
 
TEMPÉRATURE. C’est un monstre que les astronomes connaissent bien :  3C273, un astre situé à plus de 2 milliards d’années-lumière de la Terre dans la direction de la constellation de la Vierge, a été le premier quasar détecté (ces noyaux actifs de galaxies peuvent être assimilés au gigantesque trou noir supermassif qu'ils renferment). Aujourd’hui une équipe internationale est en mesure de donner la température des jets de matière éjectée par le trou noir de 3C273: dix mille milliards de degrés, soit cent fois plus que la température maximale prévue théoriquement pour ce type de phénomène. Pour "prendre cette température", les astronomes ont utilisé pléthore d’instruments au sol et en orbite: le satellite russe Radio Astron, lancé en juillet 2011, les deux télescopes de Green Bank et Arecibo, respectivement dans l’Etat de Virginie (Etats-Unis) et à Porto-Rico, et l’antenne d’Effelsberg en Allemagne. Résultat : en les associant, c’est comme s’ils disposaient d’un télescope virtuel ayant un diamètre de 160 000 km ! C’est à ce prix qu’ils ont réussi à faire pour la première fois une cartographie haute résolution de l’astre et déterminer la température des jets émis par le trou noir.
Au cœur des galaxies lointaines
Pourtant, 3C273 est connu depuis le début des années 1960. Il avait été identifié comme une source presque assimilable à une étoile (quasi-stellar) d’où l’appellation de quasar -le raccourci de "quasi stellar radiosource". Son nom 3C273 signifie qu’il est le 273e objet du 3e catalogue des sources radio de Cambridge. Mais dès 1963, Maarten Schmidt de Caltech (l’Institut de technologie de Californie) estimait que cet astre ne pouvait appartenir à notre galaxie et qu’il était même situé à plus d’un milliard d’années-lumière. Depuis ces débuts, plus d’un million de quasars ont été identifiés… Aujourd'hui, plus d’un demi-siècle après sa découverte, 3C273 revient sur le devant de la scène pour défier la compréhension théorique de ces astres. Les spécialistes s’interrogent désormais sur le phénomène à l’œuvre qui lui confère de telles températures…
 
Deuxième article
Température de 4 000 milliard de degrés (collision d'atomes d'or dans un accélérateur de particules)
 
Des physiciens américains ont brièvement obtenu une température record de 4.000 milliards de degrés Celsius en faisant briser des ions d’or avançant presque à la vitesse de la lumière dans un accélérateur de particules. Ils ont ainsi recréé des conditions ayant existé juste après la naissance de l’univers, selon un communiqué du Brookhaven National Laboratory. Cette température, environ 250.000 fois plus chaude que celle du centre du soleil (50 millions de degrés Celsius), est plus que suffisante pour faire fondre les protons et neutrons dans un plasma de quarks et gluons qui, comme le pensent les physiciens, emplissait l’univers quelques microsecondes après le « big bang » il y a 13,7 milliards d’années, expliquent ces chercheurs sur le site internet du centre de recherche à Upton (New York, est). Cette recherche, rendue publique lundi, « apporte un éclairage important sur la structure fondamentale de la matière et la première enfance de l’univers… », souligne William Brinkmann, directeur du bureau de la science au Ministère américain de l’Energie. Les scientifiques mesurent les températures de la matière en analysant les couleurs –ou la distribution d’énergie– de la lumière émise, comme on évalue l’intensité de la chaleur du fer ou de l’acier à sa couleur. Le programme de recherche de l’accélérateur, le « Relativistic Heavy Ion Collider », un tube circulaire de 3,9 km situé au Brookhaven National Laboratory, sera complété par des études devant être menées prochainement au « Grand collisionneur de Hadrons » (LHC), le plus grand accélérateur de particules au monde dans la région de Genève, ont indiqué ces chercheurs. Le nouvel accélérateur –qui mesure 27 km de circonférence entre la France et la Suisse– est arrêté depuis novembre et ce jusqu’en février. De par sa puissance, le LHC devrait permettre de répondre aux questions fondamentales de la physique.
avatar
saint-marc

Messages : 852
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 59
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par Tchernobilly the kid le Mer 21 Déc - 14:08

Pierre a écrit:Même, le terme "ionisée" n'est pas adéquat.  A de tels niveaux d'énergie, plus aucun ion n'existe, et même je suppose que les particules sont disloquées en composants primaires, ce qui ferait un 6e état de la matière.   

On approche d'un 7e état dans lequel toute la masse ne serait plus qu'énergie...  Mais là, même l'imagination commence à s'essoufler, elle n'est pas infinie non plus !

Quelqu'un connait-il un terme attribué à cet état "disloqué" de la matière au-delà de l'ionisation ?
Appelle-t-on toujours cela un plasma ?
On parle aussi de "soupe" ... c'est plus populaire Rolling Eyes !

.
avatar
Tchernobilly the kid

Messages : 937
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 69
Localisation : midi moins le quart

Revenir en haut Aller en bas

Cool la vidéo !

Message par Line le Mer 21 Déc - 16:17

Estomaquée !!!
Cool cette vidéo sur le plasma, je n'avais pas compris ce qu'était exactement le plasma, surtout, je ne pensais pas que protons et neutrons pouvaient êtres disloqués jusqu'aux quarks,
Mais alors ! à quelle température !
Drôlement intéressant ces explications et petites vidéo.
Merci
Je continue de lire....
avatar
Line

Messages : 657
Date d'inscription : 03/07/2016
Localisation : Est / vers Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par Pierre le Mer 21 Déc - 22:16

Non seulement ça peut être disloqué jusqu'aux quarks, mais les quarks eux-mêmes peuvent peut-être être disloqués pour devenir on ne sait quoi .  Des cordes peut-être si elles existent.  

C'est le 7e état de la matière dont je parle. Et si des gens montent des manips du genre, c'est justement pour essayer de voir ce qui se passe à ces niveaux d'énergie.  

Parceque justement, pour en revenir au sujet de la discussion, la température, à force de s'élever, atteint forcément une limite où aller plus haut n'aurait physiquement pas de sens. "Là on ne comprend plus rien", je cite Carlo Rovelli lui-même !
avatar
Pierre

Messages : 264
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 74
Localisation : Orléans-Saran

Revenir en haut Aller en bas

Et oui !

Message par Line le Mer 21 Déc - 23:07

Pierre a dit, je cite :


Parce que justement, pour en revenir au sujet de la discussion, la température, à force de s'élever, atteint forcément une limite où aller plus haut n'aurait physiquement pas de sens. "Là on ne comprend plus rien", je cite Carlo Rovelli lui-même !


C'est   bien ce qui m'est venu à l'esprit,  quand j'ai posé cette question, il y a forcément une limite, mais quand on parle de milliards de degré, comme tu dis, cela commence à ne plus avoir aucun sens.



Car Une fois que les atomes se sont complètement disloqués, qu'on arrive aux cordes (si la théorie  des cordes est prouvée un jour) que se passe t-il, ou que peut-il se passer ?

C'est étrange, mais je sens que le big-bang pourrait bien nous donner la réponse.
avatar
Line

Messages : 657
Date d'inscription : 03/07/2016
Localisation : Est / vers Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par Tchernobilly the kid le Mer 21 Déc - 23:10

Line a écrit:
C'est étrange, mais je sens que le big-bang pourrait bien nous donner la réponse.


Ou plutôt, à l'inverse, que ces expériences nous approchent d'une explication du big bang.

.
avatar
Tchernobilly the kid

Messages : 937
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 69
Localisation : midi moins le quart

Revenir en haut Aller en bas

Big-bang

Message par Line le Mer 21 Déc - 23:13

Ah oui, exact...qui sait, un jour peut-être nous traverserons le "Mur de Planck"
C'est Einstein qui serait heureux d'être encore de ce monde !
Il a donné un sacré coup de pieds à la science.
avatar
Line

Messages : 657
Date d'inscription : 03/07/2016
Localisation : Est / vers Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chaleur est-elle infini ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum